Je me tâte à appeler la génitrice. Question de contrôle. Mais je ne veux pas qu’elle tourne en boucle au téléphone à propos de mon petit frère ou son ex-compagnon, le père de mes frères et sœurs. Je ne veux pas être exposée à ça une fois de plus. Je sens qu’elle n’attend que ça. Que je l’appelle.

C’est bientôt mon anniversaire. L’année dernière, elle m’a appelé le jour même de mon anniversaire pour me demander de vérifier en cherchant sur le net si un certain agresseur sexuel était le même que celui qui m’avait agressé quand j’avais 9 à 10 ans. Elle a complètement bousillé ma journée et j’étais très mal pendant des semaines après ça.

Je me tâte

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *