Le chafinement (ép. 06)

Maîtresse a été malade ! Elle a vomi comme un chien. Pas comme un chat, non, comme un chien ! Elle ne sait pas si c’était parce qu’elle avait trop mangé ou si c’était le stress des humains [édit : angoisse], mais ça giclait de partout, on aurait dit une fontaine ! Toujours est-il qu’elle va mieux ce matin, c’est l’essentiel, et personne d’autre ne semble atteint par cette maladie soudaine et mystérieuse.

Les humains ont fait un barbecue hier en fin d’après-midi pour profiter des derniers rayons de soleil et prendre un peu l’air. Quelques morceaux de lard sont tombés de la table, un vrai délice pour nous autres. Il ne faisait pas très chaud pour les sans-poil, mais ils ont mis des fourrures supplémentaires.

Sinon quoi de neuf ? Il ne se passe pas grand chose pendant le chafinement, mais Maîtresse a quand même osé se rendre chez un proche pour lui donner le bout de papier dont les humains ont besoin pour sortir de chez eux, parce qu’il n’avait pas de cracheur de papiers chez lui. La ville haute était quasiment déserte !

Pendant ce temps-là, le Maître a continué à travailler sur la bibliothèque et le bureau de la Maîtresse. Ce sera beau quand ce sera fini – et surtout bien rangé sans tous ces pavés partout !

Le plus grand des mini-humains est devenu administrateur sur un site, rien que ça ! Il n’est pas peu fier. Maîtresse s’est dit qu’il y avait quelque chose de louche avec les devoirs de son louveteau, mais elle n’a rien trouvé à redire après vérification. La petite, pendant ce temps-là, se bat avec des trucs rectilignes et des losanges et un croisé de mots d’histoire et tout un tas de choses passionnantes. Et pourtant elle a hâte d’être en vacances !

A très vite pour un nouvel épisode du chafinement !